Modeling the drift of European (Anguilla anguilla) and American (Anguilla rostrata) eel larvae during the year of spawning

Westerberg, Hakan; Pacariz, Selma; Marohn, Lasse GND; Fagerström, Vilhelm; Wysujack, Klaus GND; Miller, Michael J.; Freese, Marko GND; Pohlmann, Jan-Dag GND; Hanel, Reinhold GND

The distribution of the leptocephalus larvae of European (Anguilla anguilla) and American (Anguilla rostrata) eels collected during recent Sargasso Sea surveys was used to model larval drift. The drift trajectories of individual larva were back-calculated to the estimated time of spawning, using current data from two global oceanographic assimilation models. The results of both models give the same overall result; widespread spawning extended in time from December to March. The drift was also calculated forwards for approximately 1 year. The forward drift modelling showed that most leptocephali remained in the area south of the Subtropical Frontal Zone. One conclusion is that the majority of leptocephali remain trapped and possibly die in the retention area. A small proportion of leptocephali are entrained into the Gulf Stream system. An implication is that the spawning success may be highly sensitive to oceanographic and climatic factors that alter the dispersion of leptocephali out from the retention area. An alternative interpretation is that the surveys were made too late after the peak spawning period and that the core spawning area was missed.

La répartition de leptocéphales d’anguilles européennes (Anguilla anguilla) et américaines (Anguilla rostrata) prélevés durant de récents relevés dans la mer des Sargasses a été utilisée pour modéliser la dérive des larves. Les trajectoires de dérive de leptocéphales individuels ont été rétrocalculées jusqu’au moment estimé du frai en utilisant des données sur les courants issues de deux modèles d’assimilation de données océanographiques planétaires. Les résultats des deux modèles donnent le même résultat global, soit un frai répandu dans l’espace et réparti dans le temps de décembre a` mars. La dérive a également été calculée prospectivement pour environ 1 année. La modélisation prospective de la dérive démontre que la plupart des leptocéphales sont demeurés dans la région au sud de la zone frontale subtropicale. Il est conclu que la majorité des leptocéphales demeurent piégés et meurent possiblement dans la zone de rétention. Une petite portion des leptocéphales sont entraînés dans le système du Gulf Stream. Cela sous-entend que le succès de reproduction pourrait être très sensible a` des facteurs océanographiques et climatiques qui modifient la dispersion des leptocéphales vers l’extérieur de la zone de rétention. Une autre interprétation serait que les relevés ont été faits trop longtemps après la pointe du frai et qu’ils ont raté le coeur de la zone de frai.

Dateien

Zitieren

Zitierform:

Westerberg, Hakan / Pacariz, Selma / Marohn, Lasse / et al: Modeling the drift of European (Anguilla anguilla) and American (Anguilla rostrata) eel larvae during the year of spawning. 2018.

Rechte

Nutzung und Vervielfältigung:
Alle Rechte vorbehalten

Export